Rechercher

Comment nous parle notre corps

Dernière mise à jour : 20 mai

Somatiser : traduire des conflits psychiques sur le corps.

Psychosomatique : Qui concerne à la fois le corps et l'esprit

Lorsque nous vivons des expériences traumatisantes, lorsque nous bloquons les émotions qui nous traversent, des peurs, des colères, des culpabilités, nous les cristallisons parfois en nous lorsque nous ne voulons pas les vivre.

Si elles ne se libèrent pas, elles finissent par se traduire dans le corps.


Attention, ne vous culpabilisez pas vous disant en se disant : "je suis stupide, je me suis créé cette douleur, cette maladie! ". Il s'agit plutôt de développer une gymnastique intérieure pour mettre en lien certains maux avec nos expériences de vie.


Aussi, ne soyons pas manichéens, le fait de comprendre nos maux nous permet d'éclairer notre conscience et notre pouvoir personnel, mais ne nous mettons pas martel en tête, parfois, il suffit de se laisser traverser par la maladie, sans se poser de question, car nous n'avons pas de prise sur tout.

Nous sommes tous unique et avons un corps qui communique, qui somatise de manière particulière propre à chacun. Il est donc important de ne pas généraliser.

Pour réaliser cet article, je me base sur ma propre expérience, les transmissions que j'ai reçu, ainsi que les livres :

Michel Odoul : "dis moi où tu as mal, je te dirai pourquoi"

Jaques Martel : "Le grand dictionnaire des malaises et des maladies"



Parties du corps

Les mains : l'action. Qu'est-ce que je veux faire ou ne veux plus faire ? Vouloir contrôler, besoin de lâcher prise, vouloir arrêter son activité, son action.

Pouce : faire une pose, la protection, la défense, retrouver son cocon.

Index : montrer du doigt, reprocher à l'autre au lieu de se regarder soi, accusation, autorité, vouloir quelque chose.

Majeur : Avoir mal eu cœur, vouloir dire m***** à l'autre, besoin de se relier à l'autre et à soi au lieu de se rejeter ou rejeter l'autre.

Annulaire : besoin d'union, de liberté

Petit doigt : intuition, secret, chose gardée, superficialité, besoin d'authenticité, ne pas pouvoir être soi-même

L'épaule : Je me sens empêché dans mon action, difficulté à agir, responsabilités, charges que l'on porte.

Coude : difficulté à lâcher. Difficulté à accueillir l'action. Je n'accepte pas l'action de l'autre.

Pied : la direction que je prends dans la vie, quelle direction je m'oblige à prendre, je ne veux plus prendre, vers où je veux aller ?

Cheville : difficulté de relation, manque de stabilité et de souplesse par rapport à ces relations. Ne pas savoir quelle attitude adopter.

Genou : "je et nous", conflit entre moi et l'autre, quelque chose que je n'accepte pas, non acceptation de la séparation. Je n'accepte pas la décision de l'autre, je ne veux pas plier le genoux, je n'accepte pas les chemins que me propose la vie, la terre.


Tibia : Déplacement, je déménage, souhaite déménager, bouger.

Hanche : croyances profondes, grand-parents, sentiment d'injustice, de trahison.

Gorge : mes paroles, la voix / voie que je prends - qu'est-ce que je m'empêche de dire ? Qu'est-ce que j'ai du mal à avaler ? Qu'est-ce que je souhaite exprimer ?

Se mordre la langue : Ai-je eu des paroles /pensés rudes ? Ai-je eu envie de dire quelque chose mais je me suis retenu ?

Les yeux : ce que je vois. Qu'est ce que je vois, je perçois qui me gène, me fait mal. Qu'est-ce que je ne veux pas voir.

Les oreilles : ce que j'entends. Qu'est-ce que j'ai entendu et qui m'a gêné ? / Équilibre, ai-je l'impression de perdre l'équilibre ? Ma vie a t'elle subit un déséquilibre ?

Nez : sentir, ne pas pouvoir sentir une personne ou une situation. Je ne veux plus le/la sentir.

Poumons : besoin d'espace, de respirer. Tristesse non évacuée.


Le sternum : protège nos poumon, il est le rempart avant de toucher l'émotion de la tristesse. Nous pouvons massez notre sternum lorsque nous avons besoin d'évacuer notre tristesse.

Estomac : Difficulté à digérer, à malaxer les aliments : stress, angoisse d'argent, d'examen.

Intestin grêle : celui qui filtre, juge les autres et soi-même. Tout laisser passer, ou ne rien laisser passer. Laisser les autres nous juger, ou juger sans cesse les autres.

Gros intestin : Qu'est-ce que je retiens ? J'empêche les choses de partir. Je n'accepte pas les expériences vécues, je n'arrive pas a en tirer une leçon positive.



Foie : Colère, frustration, colère contenu, l'image que les autres nous renvoie.

Vésicule biliaire : se faire de la bile, s'inquiéter, s'angoisser.

Rate / pancréas : Trop sérieux, raisonnable, la vie manque de douceur, de tendresse. Peur de manquer ou de ne pas savoir.

Reins : peurs profondes, terreurs, expérience qui rappelle une peur inconsciente.


Squelette : structure profonde, qu'est-ce qui me fait me tenir droit ? Croyances profondes.

Nuque : elle me permet de regarder dans les différentes directions. Si ma nuque est bloquée c'est parce que n'arrive pas à dire non, à regarder dans différentes directions, je fais le martyr, je ne sais plus où donner de la tête.



Maux :


Constipation : événement que je ne veux pas laisser passer, que je n'arrive pas à évacuer. Je refuse de laisser l'expérience s'en aller car je ne la comprends pas, je me sens victime de cette situation, je n'arrive pas à la laisser partir.

Colique : événement que je ne veux pas vivre et que je tente d'effacer, d'évincer de ma vie. Je laisse les autres me juger.


Cystite : l'infection urinaire peut nous parler d'un problème de territoire, qu'on ne pose pas assez ses limites.

Vomissement : rejet, expérience qui me donne la nausée, que je n'arrive pas à ingérer.


Hyper / hypoglycémie : quelle est la place de la douceur dans ma vie ? Suis-je en manque de tendresse ? Suis-je trop en demande de tendresse ? Ai-je envie, besoin d'une récompense ?

Hypoglycémie : difficulté à recevoir.


Fatigue constante : je ne trouve plus de quoi me nourrir dans la vie, qu'est-ce qui m'anime ? Qu'est-ce qui me fait vibrer ? Je dois retrouver mon élan vital.


Raideur dans le corps : dans quelle partie de ma vie je dois trouver plus de souplesse ? A quel endroit je suis rigide dans ma pensée, dans mes idées, mes positions ?


Cet article sera étoffé petit à petit...

N'hésitez pas à me contacter pour me faire part de vos remarques sur ce sujet.


26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout