La méchanceté, ça n'existe pas

Je vois des gens demander sur facebook un remède contre les gens "méchants".

La méchanceté est un jugement et non un fait.

Il y a un lien qui me semble important et intéressant : celui entre la violence et la souffrance. 

Lorsque la violence emmagasinée est trop forte à l'intérieur, elle sort de manière tragique : envers soi ou envers l'autre. Si une personne ne trouve pas les moyens intérieurs d'évacuer la colère, aucun autre exutoire tel que l'art, une personne aimante dans l'entourage, une personne ressource, une force intérieure, alors la personne en souffrance n'a pas d'autres moyens que de l’extérioriser de manière impulsive, comme un bouchon qui sauterait sous la pression du gaz.

Une personne méchante, c'est une personne qui manque de moyens pour alléger sa souffrance.

Etant coupé de la lumière intérieure, la seule manière de vivre, est de projeter sur les autres cette souffrance, et cela se traduit par des comportements qu'on pourrait qualifier sans tendresse, sans tact, sans perception des sentiments de l'autre. Parce que lorsqu'on va mal, il est très difficile voire impossible de sentir comment les autres se sentent.

Lorsque notre lumière intérieure est camouflée par tant de souffrances, de peines, alors la lumière n'arrive plus briller, il n'y a plus que l'obscurité qui s'exprime. 

Si vous vous sentez victime d'une violence, vous ne pourrez pas avoir de compassion pour la personne en souffrance. Vous devez prendre soin de vous, de votre enfant intérieur. Et lorsqu'il aura été totalement écouté, qu'il aura déposé sa peine, il n'aura alors plus de colère, de ressentiment il pourra alors avoir de la compassion envers l'autre.

Lorsque l'on vit ça, on cesse de voir les gens comme des personnes méchantes contre lesquelles il faudrait se prémunir.

Je veux parler de ça car la vision d'une personne méchante nous empêche, selon moi, de voir la réalité telle qu'elle est. Elle nous empêche de voir l'autre tel qu'il est. Nous mettons sur lui le masque de méchant, nous, nous nous mettons le masque de victime. Nous nous empoisonnons avec notre propre colère, celle envers l'autre, je l'a projette aussi sur moi.

Donc développer sa bienveillance, c'est envers les personnes qui nous agacent que c'est est intéressant. "Aime ton ennemi comme toi même", (comme dirait l'autre).

Cela n'empêche pas d'être stimulé, d'être agacé, d'être touché par l'autre bien sûr!

Il ne s'agit pas de vouloir être compatissant h24, nous sommes humains avant tout, sensible à la délicatesse des paroles et des actes. 

Alors si vous êtes stimulé par des actes ou des paroles rudes, dans un premier temps, prenez soin de vous, donnez vous de l'empathie, demandez de l'empathie à une personne ressource autour de vous, mais ne restez pas sur cette vision de l'autre "méchant", voyez les limites de l'autre et souhaitez lui de trouver les moyens d'être plus en amour avec lui même, et c'est vous même que vous allez apaiser en ayant votre cœur plus ouvert.

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

Yuna Charbonneau

5, rue des myosotis, Montpellier

 06.73.44.62.14

yunabzh@gmail.com

Numéro SIRET : 853 142 289 00018